En consultant les...

En consultant les différents documents, plusieurs remarques me viennent à l'esprit :
1. Le périmètre de l'étude et d'intervention doivent intégrer l'ensemble des ruelles que vous appelez "venelles" et toute la longueur de la rive de Meuse. Il faut donc intégrer la ruelle de l'Onot et la rue Wérotte, la ruelle Colin Derret et la ruelle qui se trouve dans son prolongement permettant une liaison entre la Meuse et le centre.
2. La terminologie que vous utilisez ne facilite pas la compréhension. En effet, vous appelez les ruelles des "venelles" et les rues perpendiculaires à la Meuse des "ruelles" !!!!
3. Au niveau de la fréquentation, a quoi correspond les termes "important", "limitée" et "faible". Pour appréhender l'aménagement nécessaire il faut des chiffres précis.
4.Concernant le parking, vous utilisez un vocabulaire très vague concernant la rotation et l'occupation. Il est de nouveau très important de disposer de chiffres précis (avec des unités standardisées) pour que les aménagements, cad le nombres de places à prévoir, collent le plus que possible à la réalité.
5. Dans "l'usage des lieux", votre étude intègre l'église dans une zone de "loisir" ?????

Commentaires

D'accord

Portrait de Charles Istasse

D'accord

like0

A propos du périmètre

Les périmètres proposés peuvent être en effet modifiés en fonction des différents avis que nous allons recevoir. Aussi, vous suggérez d'étendre les périmètres aux ruelles et à la rive de Meuse, pourriez vous dès lors nous préciser ce que vous souhaiteriez voir améliorer dans ces ruelles et le long du halage?

like0

Madame, si vous avez inclus

Portrait de thierry materne

Madame, si vous avez inclus les ruelles Lucie et Pyot et une partie de la rive de Meuse dans votre périmètre d'étude il est important d'inclure les autres ruelles et la totalité de la rive de Meuse dans celui-ci. En effet, l'utilisation de la rive de Meuse et de toutes les ruelles par les riverains, les touristes d'un jour, les touristes de plusieurs jours (chambres d'hôtes et gîtes), les utilisateurs des zones de loisir, les promeneurs, ...., influence les aménagements à prévoir dans le périmètre d'intervention. De plus, comme déjà évoqué dans d'autres messages, vous comprendrez que des mesures quant à l'utilisation, quant aux pratiques, ..., dans toutes les ruelles et sur l'ensemble de la rive de Meuse vont interagir avec les futurs aménagements du périmètre d'intervention. Il faut élargir la zone d'étude et d'intervention pour avoir une politique cohérente et pour donner une chance au centre de Profondeville de retrouver une vie commerciale et culturelle, ..., grâce aux investissements à venir. Si on ne fait pas cela c'est de l'argent perdu .... Il est nécessaire de définir une nouvelle dynamique à mettre en place.avant d'envisager les nouveaux aménagements. Cette dynamique elle doit commencer à partir des deux entrées de Profondeville.

like0

Etendre le périmètre d'intervention à l'ensemble des ruelles

Portrait de Benoît Rousseau

Je suis d'accord avec cette proposition. Il faut voir la "promenade des ruelles" dans son ensemble et ne pas se fermer de portes dès le départ. Cela, dans l'hypothèse où l'une des interventions venait à valoriser ce parcours fréquemment emprunté tant par les touristes et les promeneurs que par les riverains. Habitant de la ruelle de l'Onot, je ne ferai peut-être pas preuve de la plus grande objectivité mais il me semble aussi que le lien qu'elle constitue avec le parc de la Sauvenière justifie de l'intégrer "par principe" dans le périmètre d'intervention. Car nous ne savons pas à l'avance ce que les interventions dont il est question impliqueront pour ce parcours promenade, de même que pour les riverains qui connaissent le transit qu'il peut y avoir (et parfois les désagréments) en cas de festivités entre le "pôle sauvenière" et la place de l'église.

like0